Beyrouth (Liban) Langue Carnets de voyage Gastronomie Vie quotidienne À propos Revue de presse Hors-série Travail

Carnets de voyage > Wadi Qadisha (la Vallée sainte) - épisode 2

Article mis en ligne le 28/02/2013 à 09:34 et mis à jour pour la dernière fois le 01/03/2013 à 20:31

Cliquez ici pour voir les 7 photos de cet article.

Cette fois-ci, c’est une excursion normale dans la Vallée sainte que je vous propose.

Nous sommes partis à deux pour un week-end. Départ samedi matin, en voiture de location (louée pour moins de 30 USD par jour tout près de chez moi, à Hamra). Le trafic était assez faible et le trajet s’est fait sans encombre. Par l’autoroute, nous sommes passés par Byblos / Jbeil (où nous nous sommes arrêtés) puis nous avons rejoint sans difficulté Bcharré, village de Gibran (entre autres), puis les Cèdres (la station de ski, simplement pour la curiosité).

Notre hôtel (Palace hotel, 3 étoiles) était à Bcharré. Grande chambre, 50 USD pour la nuit.

De Bcharré, nous avons pu accéder à la grotte de Qadisha. Pour le coup, nous avons emprunté un chemin pas entretenu, passant par de sombres tunnels, parfois un peu acrobatique, pour déboucher sur une sorte de site fantôme. Pas un chat, une caisse de Pepsi abandonnée (si j’avais été malhonnête…),...On ne sait pas trop si le site est vraiment abandonné ou s’il s’agit simplement de sa version hivernale. Finalement, je n’ai pas pu m’aventurer trop loin dans la grotte (un imperméable n’aurait pas été de trop), mais je pense que ça vaut le détour.

L’autre excursion a été, le dimanche matin, par un temps magnifique, une descente dans la Vallée sainte de Qadisha, à partir du village de Hadchit, si je ne me trompe pas. La descente est très raide, mais vaut le coup d’œil sur toute sa longueur. On est notamment passés par un vieil ermitage.

Une fois au fond de la vallée, nous avons marché jusqu’à l’ermitage de Saint Lichaa, puis nous sommes retournés sur nos pas pour la remontée, étrangement tout aussi raide que la descente.

Restauration

Niveau restauration, nous nous sommes arrêtés à Makhlouf (à l’autre bout de Bcharré) : cadre sympa, feu de bois, personnel très affable (et globalement francophone). La nourriture est abondante et de bonne qualité, et les prix abordables. À noter que j’avais eu une mauvaise expérience avec le restaurant voisin, le Montagnard, qui m’avait servi un plat pas complètement décongelé dans un mezzé.

Le soir, nous sommes allés au restaurant River roc. Essai également très positif à tous les niveaux, même si nous avons mangé un peu plus léger étant donné le festin qui nous avait accueilli à Makhlouf.

À noter que ces deux restaurants étaient complètement vides de clients à l’époque de notre passage. Si vous aimez la tranquilité, c’est la saison idéale pour voyager, quand la météo joue le jeu.

Enfin, le dimanche midi, nous avons essayé un restaurant à Ehden, "Al Ferdaous". Contrairement aux deux autres, il était quasiment plein. Le choix de mezzés est impressionnant (c’est ce qui nous l’avait fait choisir). La salle est très grande, et ressemble plus à une salle de réception qu’à une salle de restaurant. Le repas est accompagné d’un pain encore chaud, délicieux. Encore une fois, les prix ne sont pas excessifs.

Le sujet traité dans cet article m’a laissé une impression positive.

Dans la même catégorie Carnets de voyage

Visa libanais pour ressortissant français
Mon arrivée à Beyrouth
Trafic routier* à Beyrouth
J’habite à Hamra
Mais qui est Eugène Tibert ?
Ce qui me manque après le Liban…
DVD pas chers à Beyrouth
Expulsé du Liban ! (ou presque :D)
Wadi Qadisha (la Vallée sainte) - épisode 1
Le chauffeur de taxi proxénète
Renouvellement du visa à la Sûreté Générale
Chute d’eau de Baatara ou Gouffre des Trois Ponts
J’suis parti !
Ce qui ne me manque pas…
Je repars au Liban !
Wifi à l’aéroport de Beyrouth Rafik Hariri
Un tour en bateau à Raouché
Stand de tir au Liban
Jezzine, ses chutes d’eau…

Posez vos questions ou commentez l’article :

© jean-baptiste matthews