Beyrouth (Liban) Langue Carnets de voyage Gastronomie Vie quotidienne À propos Revue de presse Hors-série Travail

Carnets de voyage > Le chauffeur de taxi proxénète

Article mis en ligne le 02/03/2013 à 15:49 et mis à jour pour la dernière fois le 19/06/2016 à 01:15

Une discussion sympathique que j’ai eue avec un chauffeur de taxi.

Attention, le contenu de cet article peut choquer les plus sensibles ;)

Le bonhomme me conduisait de Gemmaizeh à Hamra. On commence donc une discussion en arabe littéral (que je commence mine de rien à pouvoir pratiquer).

Première étape : il s’enquiert tout d’abord de ma religion. La question est assez répandue au Liban. "T’es chrétien ou musulman ?". Comme ma famille est chrétienne et que de toute façon je ne sais pas dire athée, j’ai fait au plus simple. Le chauffeur me montre donc une icône de la Vierge Marie et baragouine quelques prières.

Étape deux, encore un classique servi aux étrangers : il me demande si j’aime les filles libanaises. Innocent comme je suis, et habitué à la question, je dis que bien sûr et qu’elles sont très belles et toussa toussa.

Étape trois : "tu veux une fille pour qu’elle t’aime ou pour le sexe ?". Bon là, je suis passé en mode "WTF ?!". Mais je suis joueur de nature…alors la conversation a continué.

"Je connais des filles très sexy", qu’il me dit. Alors j’avais envie de citer approximativement ce bon roi Arthur de Kaamelott : "ben j’suis content pour vous mais à partir du moment où ce sont pas les miennes, j’en n’ai pas grand-chose à carrer". Puis il s’est avéré que le bonhomme est une sorte de mac-rabatteur pour de jeunes femmes opérant dans Hamra. On a donc tout naturellement abordé la question des tarifs (300 USD pour une nuit, 100 000 LL pour une heure).

"Maintenant ?", m’a-t-il demandé. "Euh, nan nan, plus tard", parce que faut pas déconner, j’ai des principes quand même puis c’était cher même avec la remise étudiant que j’ai négociée.

Bref, pour faire court, il m’a donné son numéro. Pas vraiment envie de le rappeler mais l’anecdote valait bien un article.

Dans la même catégorie Carnets de voyage

Visa libanais pour ressortissant français
Mon arrivée à Beyrouth
Trafic routier* à Beyrouth
J’habite à Hamra
Mais qui est Eugène Tibert ?
Ce qui me manque après le Liban…
DVD pas chers à Beyrouth
Expulsé du Liban ! (ou presque :D)
Wadi Qadisha (la Vallée sainte) - épisode 1
Wadi Qadisha (la Vallée sainte) - épisode 2
Renouvellement du visa à la Sûreté Générale
Chute d’eau de Baatara ou Gouffre des Trois Ponts
J’suis parti !
Ce qui ne me manque pas…
Je repars au Liban !
Wifi à l’aéroport de Beyrouth Rafik Hariri
Un tour en bateau à Raouché
Stand de tir au Liban
Jezzine, ses chutes d’eau…

Posez vos questions ou commentez l’article :

© jean-baptiste matthews