Beyrouth (Liban) Langue Carnets de voyage Gastronomie Vie quotidienne À propos Revue de presse Hors-série Travail

Vie quotidienne > Transports en commun au Liban

Article mis en ligne le 17/02/2013 à 13:24 et mis à jour pour la dernière fois le 17/02/2013 à 22:32

Mes remarques sur les taxis, services, minibus, etc. au Liban.

Pour pour de détails sur la distinction taxi/service, voir le précédent post "Taxis à Beyrouth".

Attention : sécurité en transports en commun

À noter que les Conseils aux voyageurs de la diplomatie française déconseillent fortement l’usage des transports en commun (services et minibus). Sur place, votre employeur peut même vous interdire leur utilisation par contrat. Il y a donc sûrement un risque quelque part, surtout si vous êtes une femme, seule, à l’allure étrangère, et circulant de nuit (c’est ce qu’on appelle cumuler).

Personnellement, je passe outre ces bons conseils (en plus je suis un homme diurne) et je n’ai jamais eu de problème (à part quelques arnaques au début, bien sûr), mais je décline toute responsabilité si vous vous faites kidnapper par de vilains messieurs en prenant un service ou un minibus ;)

Taxi

Il ne s’agit pas à proprement parler d’un transport en commun, mais j’en parle quand même rapidement. Les tarifs démarrent en général à 10000 LL pour un trajet dans Beyrouth. Fixez le prix avant le départ, car il n’y a pas de taximètre et vous ne pourrez pas négocier le prix une fois le trajet effectué (avec un risque assez important de surfacturation). Le prix est négociable avant le départ, avec une marge plus ou moins importante. En tout état de cause, n’acceptez pas une proposition à plus de 15000 LL pour Beyrouth et sa banlieue, en journée (Hamra -> Dekwaneh, quartiers assez éloignés : 13000 LL par une société de taxis, donc pas plus pour un taxi aléatoire).

Petite particularité : on n’indique en général pas un nom et un numéro de rue (à supposer qu’il existe) mais, au moins en complément, un bâtiment situé à proximité.

Service

Mon moyen de transport préféré. Arrêtez un taxi (plaque rouge, parfois sans signe "taxi" sur le toit) et indiquez votre destination au chauffeur qui s’arrêtera (normalement, ça ne tarde pas, il y a vraiment beaucoup de taxis en circulation). Vous pouvez simplement donner un nom de quartier. Soit le chauffeur accepte (petit mouvement latéral de la tête) : en voiture ! Soit il refuse en levant la tête et en faisant une petite moue (ou simplement en redémarrant).

Il peut aussi vous répondre "taxi ?" (soit un prix de départ de 10000 LL environ ; voir ci-dessus), ou vous proposer "two service" (ou "service (t)nèn" en VO), soit 4000 LL : dans ces cas, à vous de voir mais, en général, vous pouvez trouver mieux en attendant simplement le chauffeur suivant. Si vous refusez de payer 2 services, il peut ensuite vous demander de préciser votre destination si vous n’avez indiqué qu’un quartier, et accepter de vous prendre pour un service (2000 LL).

Pour le paiement, c’est quand vous voulez. Si vous devez attirer l’attention du chauffeur en lui tendant l’argent (de préférence en plein milieu d’une manœuvre périlleuse pour rester dans le style de conduite libanais :D ), et faire un minimum genre de parler arabe, vous pouvez accompagner votre auguste geste en prononçant simplement "faddal".

Minibus

Ils sont relativement nombreux également. Je n’en prends pas souvent pour les trajets interurbains et je n’en connais donc pas toutes les particularités. Vous les reconnaissez également à leur plaque d’immatriculation rouge. Le prix de départ est généralement de 1000 LL.

Concernant les trajets en dehors de Beyrouth, trois "gares routières" principales : Cola (pour aller vers le sud), Charles Helou (vers le nord), et rond-point Al-Sayyad. Je ne suis pour l’instant allé qu’au nord. Si vous connaissez le numéro du minibus à prendre, faites signe au chauffeur et installez-vous. Sinon, faites signe au chauffeur et demandez s’il va bien dans votre direction.

On ne peut pas vraiment parler de lignes régulières mais je pense qu’en se renseignant un peu, on peut rapidement prendre l’habitude et s’y retrouver. Ce qui n’est pas mon cas pour l’instant.

Pour les prix, comptez de 1000 à 8000 LL, selon votre destination (ma plus chère pour l’instant, pour 7000 LL, ayant été Bcharré, village perché dans la montagne, où l’on peut visiter la maison du poète Gibran Khalil Gibran).

Note : il y a quelques arrêts fixes pour les minibus, mais faites signe au chauffeur à n’importe quel moment (pour monter ou pour descendre) et il s’arrêtera. Payer en fin de trajet est le plus répandu (ça évite les malentendus).

Le sujet traité dans cet article m’a laissé une impression positive.

Dans la même catégorie Vie quotidienne

Les coupures d’électricité
Taxis à Beyrouth
La monnaie au Liban
Téléphone portable à Beyrouth
Livraison à domicile à Beyrouth
Courir à Beyrouth
Caissières à Beyrouth
Bus à Beyrouth
Louer une voiture à Beyrouth
Conduire au Liban
Roue crevée ? Le Liban a la solution
Écran d’iPhone cassé au Liban
T-shirt du Hezbollah
Se baigner au Liban - Les plages libanaises
La sécurité au Liban
Ceinture de sécurité au Liban
Monoprix à Beyrouth
Carte SIM au Liban
Papier toilette au Liban
Eau du robinet au Liban
Prises électriques au Liban

Posez vos questions ou commentez l’article :

09/07/2015 à 20:09:54
Je suis en famille et je veux passer mes vacances à Beyrouth mais j’ai assez d’informations concernant les prix et la vie quotidiènne pendant le séjour...

09/07/2015 à 23:21:16
Si vous en avez assez tout va bien.

23/02/2016 à 15:12:10
Bonjour, à votre avis quel est le meilleur moyen de transport (et le plus économique) pour un trajet régulier Achrafieh / Baabda ?
Merci

11/06/2016 à 01:12:50
Bonjour le meilleur moyen de transport , le moins cher , entre beyrouth et sour merci

17/06/2016 à 12:25:25
Merci !

13/06/2016 à 10:31:53
Bonjour, le bus, bien sûr, mais je ne suis pas sûr d’où le prendre.

© jean-baptiste matthews