Beyrouth (Liban) Langue Carnets de voyage Gastronomie Vie quotidienne À propos Revue de presse Hors-série Travail

Vie quotidienne > Caissières à Beyrouth

Article mis en ligne le 08/03/2013 à 16:43 et mis à jour pour la dernière fois le 08/03/2013 à 16:44

"Bonjour merci au revoir bonne journée" ? Pas ici…

Je précise que je n’ai jamais fait des courses régulièrement dans une autre capitale que Beyrouth, alors qui sait, je remarque peut-être une évidence propre à toutes ^^ Hors de Beyrouth, je n’ai pas eu la même sensation. Mais voilà, faut que ça sorte : les caissières beyroutines sont mal embouchées !

Très, très souvent, pas un mot, pas un sourire, pas un regard, on scanne mes articles en discutant avec la voisine, le dos tourné. Sûrement que c’est dû à une multitude de facteurs, mais j’avais juste envie de critiquer.

Après, qui sait, je suis peut-être le seul à avoir remarqué ça. Et de toute façon, ce n’est pas un drame (par contre, un post inutile, peut-être bien :D).

Le sujet traité dans cet article m’a laissé une impression négative. Veuillez excuser la partialité en résultant ;-)

Dans la même catégorie Vie quotidienne

Les coupures d’électricité
Taxis à Beyrouth
La monnaie au Liban
Téléphone portable à Beyrouth
Livraison à domicile à Beyrouth
Transports en commun au Liban
Courir à Beyrouth
Bus à Beyrouth
Louer une voiture à Beyrouth
Conduire au Liban
Roue crevée ? Le Liban a la solution
Écran d’iPhone cassé au Liban
T-shirt du Hezbollah
Se baigner au Liban - Les plages libanaises
La sécurité au Liban
Ceinture de sécurité au Liban
Monoprix à Beyrouth
Carte SIM au Liban
Papier toilette au Liban
Eau du robinet au Liban
Prises électriques au Liban

Posez vos questions ou commentez l’article :

15/03/2013 à 12:36:52
Je confirme aussi que les caissieres sont mal enbouchées....

22/04/2013 à 16:19:07
En même temps elles sont tellement peu habituées à ce qu’on leur dise "bonjour". En effet, il suffit de regarder les autres clients, on les ignore totalement, alors elles se sont adaptées. Quand je leur lance un "bonjour" accompagné d’un sourire, elles me regardent comme si j’étais folle :) Alors oui biensûr il y a des caissières mal embouchées, mais en tant que fille qui travaille au Liban, je peux confirmer qu’on est un peu considérées comme des moins que rien :)

© jean-baptiste matthews