Beyrouth (Liban) Langue Carnets de voyage Gastronomie Vie quotidienne À propos Revue de presse Hors-série Travail

Vie quotidienne > Papier toilette au Liban

Article mis en ligne le 14/07/2016 à 13:36 et mis à jour pour la dernière fois le 14/07/2016 à 13:41

Non, ce n’est pas un article scatologique…

Article en forme d’auto-rappel : ne pas jeter pas le papier toilette dans la cuvette des WC au Liban ! Normalement, une poubelle est prévue à cet effet. On me l’a déjà signalé plusieurs fois, que ce soit dans le centre de Beyrouth ou dans un petit village de montagne, j’en déduis donc qu’il s’agit d’un usage répandu.

Après investigations, je pense pouvoir affirmer qu’il ne s’agit pas d’une coutume tribale mais d’une conséquence d’une tuyauterie pas forcément au top. Ceci dit, il m’est arrivé plusieurs fois de ne pas respecter cette règle (par ignorance ou par habitude), et je n’ai pas connu de désagrément similaire à la scène de La grande Bouffe (qui me fut révélée par mozinor que je salue au passage, et comment ça vous vous en moquez ?).

Dans la même catégorie Vie quotidienne

Les coupures d’électricité
Taxis à Beyrouth
La monnaie au Liban
Téléphone portable à Beyrouth
Livraison à domicile à Beyrouth
Transports en commun au Liban
Courir à Beyrouth
Caissières à Beyrouth
Bus à Beyrouth
Louer une voiture à Beyrouth
Conduire au Liban
Roue crevée ? Le Liban a la solution
Écran d’iPhone cassé au Liban
T-shirt du Hezbollah
Se baigner au Liban - Les plages libanaises
La sécurité au Liban
Ceinture de sécurité au Liban
Monoprix à Beyrouth
Carte SIM au Liban
Eau du robinet au Liban
Prises électriques au Liban

Posez vos questions ou commentez l’article :

08/03/2017 à 19:00:09
C’est quand même une absurdité de santé publique !
On a peur de boucher les tuyaux avec soi-dit en passant du papier conçu pour se déliter mais on ne craint absolument pas de diffuser dans les poubelles les sacs plein de merde qui n’attendent qu’un peu d’eau et de contact humain pour diffuser leurs microbes intestinaux particulièrement pourvoyeur d’épidémie. Bactéries les plus heureuses du Liban : Salmonelle et son copain E. Coli, en attendant le choléra.
Un épidémiologiste.

© jean-baptiste matthews