Beyrouth (Liban) Langue Carnets de voyage Gastronomie Vie quotidienne À propos Revue de presse Hors-série Travail

Gastronomie > Force-feeding : Comment empêcher une grand-mère libanaise de vous nourrir ?

Article mis en ligne le 11/12/2015 à 14:15 et mis à jour pour la dernière fois le 11/12/2015 à 14:17

Cliquez ici pour voir les 2 photos de cet article.

Aurais-je finalement compris l’astuce ? La réponse dans cet article !

Si vous avez une grand-mère libanaise, ce n’est probablement pas un secret pour vous : comme beaucoup de grand-mères, les libanaises repoussent les limites de leur sens du devoir et leur dévotion jusqu’aux frontières de l’impossible quand il s’agit d’assurer la (sur)nutrition de leur descendance. Et personnellement, j’ai beau essayer de lui faire entendre raison dans tous les idiomes possibles et imaginables (français, anglais, arabe, signes véhéments), je sais que je n’échapperai pas à un peu de houmous supplémentaire, ou à un fruit, ou à une assiette de viande, tant qu’elle ne sera pas elle-même repue (du spectacle de son petit-fils engloutissant des kilos de nourriture).

Je me suis récemment demandé si je n’avais pas compris l’astuce : suffirait-il de laisser un peu de nourriture dans son assiette avant de s’avouer repu ? J’avais lu que laisser une assiette vide pouvait être mal perçu dans certaines culture (en Chine, peut-être ?), car ça indiquerait à l’hôte qu’il n’a pas su rassasier son invité. D’où un dilemme : comme la brute dans Le Bon, la Brute et le Truand exécute toujours ce pour quoi elle a été payée, je finis toujours une assiette qu’on m’a confiée…

Toujours est-il qu’après deux essais, il m’a semblé que ma grand-mère lâchait plus facilement du lest avec une assiette pas complètement vide. Quelqu’un pour mener l’expérience de son côté ?

Dans la même catégorie Gastronomie

Le houmous
Pain libanais
Restaurants à Beyrouth
Glaces libanaises

Posez vos questions ou commentez l’article :

© jean-baptiste matthews